Une belle rencontre ….

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Une belle rencontre ….Il y a quelques années de cela , fraichement divorcé , je me retrouvai seul chez moi . C’était un samedi soir . Je n’avais pas d’envie particulière , à part me préparer un plateau repas , prendre une douche , enfiler un caleçon et mon kimono favori , puis m’allonger et me plonger dans un roman érotique , histoire de caresser un peu d’autres rêves différents de ma vie quotidienne . A peine sorti de la douche que j’entendis mon portable sonner . C’était L. , un ami de très longue date qui me demandait ce que j’avais prévu pour la soirée . Lascivement je lui exposais que je n’avais rien prévu et que je pensais me faire un bouquin … Lui , avait envie de sortir et de m’emmener prendre l’air . A force de résister à son insistance , je me devais d’accepter . Moins de 45 min après , je montais dans son véhicule et nous voilà partis en direction du centre de la ville la plus proche . Nous avons déambulé dans quelques rues au hasard tout en discutant de ma nouvelle vie , de mes humeurs et de mes envies . La conversation tournait autour de moi , je n’en pouvais plus malgré toute la gentillesse de mes proches , qu’on me chaponne de la sorte . Mais je ne voulais pas leur faire de mal , je ne voulais juste ne pas faire pitié . Au détour d’une rue , L. me demanda si je connaissais ce bar à l’enseigne rouge vif . Je lui répondis par la négative et il m’enseigna que c’était un lieu à la mode fréquenté par une multitude de gens de notre âge . A l’approche de l’entrée , j’ai pu vérifié ses dires . Il y avait foule sur la terrasse et le grand intérieur du bar était bondé . Une musique moderne mais pas forte arrosait les tables autour desquelles se tenaient des femmes , des hommes qui profitaient de la vie nocturne . Nous nous frayâmes un chemin , je suivais L. qui serra la main d’un serveur , échangeant même quelques paroles avec lui . Le serveur nous pria de le suivre et je découvris qu’une table nous avait été réservée . L. m’adressa un large sourire en me montrant la banquette pour m’inviter à prendre place . Sagement je m’installai sans sourciller , agréablement surpris par cette bienveillance en mon endroit . Nous commandons deux verres tout en entamant une autre discussion . L. m’appris qu’il avait envie de venir ici avec moi , qu’il voulait me faire découvrir ce lieu ouvert depuis peu et que je devais changer bursa escort un peu d’air . Je le remerciais de cette idée tout en jetant de rapides coup d’oeil tout autour de nous . De nombreuses femmes seules déambulaient devant nous à la recherche d’une table , d’un verre . Même manège pour les hommes . La petite piste de dance au fond du bar commençait à se remplir , l’ambiance prenait place . C’est à ce moment que L. me lança la grosse info : ce bar est surtout connu par sa fréquentation de célibataires , hommes et femmes . Surtout le samedi soir ….. Il me confia aussi que je me devais de me mettre en chasse , de ne pas rester comme ça toute ma vie . Je le rassurais de mon état et que je ne comptais pas finir mes jours seul . Il enchaîna en me disant qu’une aventure d’un soir ou d’une nuit ne me ferait pas de mal , et qu’ici je pouvais avoir une chance de trouver ce style d’aventure . En sirotant mon verre , je ne l’écoutais que d’une oreille , mes yeux étant déjà partis scruter tout ce beau monde . Notre conversation devenue banale continuait , une seconde tournée avait rejoint la table . La soirée était calme , nous étions bien entre amis , entre bons amis . Quand , arrivée sur ma droite , une femme brune vint se tenir debout devant notre table . De taille moyenne , elle avait les cheveux bruns tombant sur ses épaules , des yeux marrons très foncés et portant une robe noire soft mais décolletée qui montrait la naissance de sa poitrine . Elle entama le dialogue , encore à ce jour je n’en reviens toujours pas de ce que j’ai entendu de sa bouche . Elle s’adressa à moi : – Bonsoir , je suis C. , je viens ici souvent et je ne t’avais encore jamais vu … Pourrait-on faire connaissance autour d’un verre ? Puis-je prendre place à votre table ? Ou veux-tu aller ailleurs ? Je restais dans l’expectative , abasourdi par son ton direct !!! Par dessous la table , L. me donna un coup de pied dans le tibia pour que je finisse de décrocher ma mâchoire et tenter de lui répondre . Mais j’étais si surpris que je ne savais pas quoi lui répondre . Elle finit par ajouter : – Tu es muet ? Pourtant , ça fait 20 minutes que je te mate , apparemment tu discutais bien avec ton pote tout à l’heure , tu sais donc parler … Elle termina sa phrase dans un rire qui me plut de suite et qui me sortit de ma surprise . Je lui répondis donc escort bursa : – Je connais un autre endroit un peu plus calme et moins fréquenté si vous voulez ? – Ah ben voilà , il parle enfin …. Pourquoi pas ? Soyons fous !!! Je regardai L. que j’allais devoir laisser seul . Il m’adressa un large sourire et je compris que j’avais son entière bénédiction pour le laisser en plan . Je me levais et invitais ma courtisane à me suivre . Arrivés dehors , nous prirent le chemin du petit bar situé à peine 5 rues plus haut . J’entamai le dialogue , voulant la surprendre . – Vous faites cela souvent avec les hommes ? C’est votre habitude cette façon d’accoster quelqu’un ? – Non , absolument pas ! Mais je te regardais depuis que tu es arrivé et je savais que tu ne bougerais pas le petit doigt pour tenter d’ouvrir une discussion avec n’importe laquelle des filles dans le bar … donc j’ai pris les choses en main . Elle me tutoya sans même demander la permission . Je n’en faisais pas de cas surtout qu’on devait avoir le même âge , voire même elle devait être à peine plus âgée que moi . Tout en marchant , on continuait à discuter de nos vies , sans pour autant rentrer dans les détails . J’appris qu’elle était elle aussi célibataire et depuis plus longtemps que moi . Au détour d’une rue , à ma grande surprise , elle me prit une main et m’entraîna dans une cour privée , entre 2 voitures . – Je n’en peux plus , me lacha-t-elle , j’ai trop envie de t’embrasser . Sans forme d’autre politesse, elle prit ma bouche contre la sienne et me roula une pelle comme y avait longtemps que je n’en avais connu . Mes mains se posèrent sur ses hanches et je pris un plaisir infini à l’embrasser à pleine langue . Sa bouche sentait déjà le sexe , je devinais déjà ses futures envies … Mon instinct de mâle en rut repris le dessus et je commençais à lui caressais les fesses … Elle n’en fit rien , si ce n’est me mettre une main direct au paquet qui ne restait pas de marbre à tant de fougue . – Mais , c’est que ça te plaît en plus , je pensais te faire peur …. – Absolument pas , j’aime ce genre de situation Elle me coupa , net : – Tu vas pas être déçu alors ! Tout en matant les alentours , elle se mit à genoux et défit les boutons de mon jeans , puis roula mon boxer à mes chevilles libérant mon sexe gonflé par l’envie . Sans un autre mot , elle bursa escort bayan commença à me prodiguer une fellation très excitante . J’avais du mal à réaliser qu’il y a encore moins de 3 heures , je comptais me plonger dans un livre où je me devais d’imaginer ce genre de situation ! Là , je vivais le présent . Elle savait y faire , sa langue s’attardait avec plaisir sur mon gland , ses lèvres caressait langoureusement ma tige et ses mains s’employaient à soupeser mes bourses bien pleines . Je décidais de changer de dialogue , d’oser le un peu plus cru , voir comment elle allait réagir . – Doucement avec le matos si tu ne veux pas que je gicle maintenant … Je ne suis pas un rapide mais devant un tel talent , je ne saurai me retenir bien longtemps . Elle se releva et vint encore m’embrasser , j’avais le gout de mon sexe sur le bout de sa langue , c’était plaisant . Elle me lacha enfin et me dit : – On va chez moi alors ? j’habite à 10 min …. Je pense que j’avais pas le choix , j’acceptais son invitation avec plaisir . Nous reprirent la route sans même se toucher , l’aventure d’un soir était bien présente , ma queue raidie dans mon boxer ne faiblit pas jusqu’à ce nous arrivions au pas de sa porte , une petite dizaine de minute plus tard . Je pénétrai dans un grand studio , superbement agencé . L’entrée donnait sur une cuisine ouverte , donnant accès à un grand salon au fond duquel se trouvaient 2 portes . La décoration était simple mais sympa , je fus sous le charme de suite . Elle me prit ma veste et la déposa sur une chaise de la cuisine , elle fit de même , enlevant même ses bottines qu’elle jeta de l’autre coté de la porte d’entrée . – Entre , je t’en prie , je vais nous préparer de quoi passer une belle nuit . Va t’installer au salon , fais comme chez toi . Je ne me fit pas prier plus que ça et allait me poser sur le superbe canapé en cuir du salon . Je me permis même d’ôter aussi mes chaussures que je déposais tout à coté du canapé . Elle arriva juste après avec une bouteille de whisky et deux verres , qu’elle remplit généreusement . Elle m’en donna un , prit le sien et le leva : – A notre nuit , dit-elle ! – A notre nuit , répondis-je sans autre idée de répartie . Nous bûmes une gorgée . Je posais mon verre , m’approcha d’elle et l’embrassais encore une fois . Le gout de l’alcool mêlé avec le léger gout de sexe encore présent dans sa bouche me mirent le feu . Elle me rendit mon baiser tout en posant sa main sur ma bite qui reprit forme en moins de temps qu’il faut pour le dire . Je devinais à l’instant que j’allais passer une superbe nuit .

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32